Encore plus de danse

Gaël Sesboué © Klaus Stoeber

[twocol_one]

Mardi 10 octobre
17h30-19h30 / Centre d’Art Contemporain Passerelle / Brest

Performance – O.S n3 (recréation) – Gaël Sesboüé

Créé en 2009, Selman s’inscrit dans une série de recherches menées par Gaël Sesboüé sur la mémoire. La mémoire du corps comme chambre d’écho de nos constats et comme sous-couche de nos représentations. L’idée de cette recréation est ainsi de revisiter cette pièce près de 10 ans plus tard, de la reconvoquer : un travail de mémoire sur la mémoire, en somme…

Dans un monde bouleversé où corps héroïque, corps érotique et corps-cible se côtoient voire se confondent dans des images brouillées, Selman incarne le corps marchandé, celui qui ne « coûte pas cher ». Il matérialise la violence de l’humanité, du corps sans identité, qui dévoile sa force organique et intime. Il convoque irrémédiablement, aujourd’hui,  des signes de notre monde troublé et troublant entre les corps-cibles des extrémismes religieux, et les corps à vendre des sociétés de consommation. Selman est d’Orient ou d’Occident, il est migrant, il est à vendre, il est un être qui n’en est peut-être plus un.

Billeterie Passerelle

[/twocol_one]